RSE : Tout en comprendre

Inès

Inès

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Nous vous expliquons, ici, en quoi la RSE est devenue un principe essentiel à intégrer pour toutes les entreprises.

Table des matières

En 2021, nous faisons face à une crise environnementale sans précédent. Les entreprises sont tout aussi impliquées dans le développement durable et peuvent aider la cause comme elles le peuvent. La RSE existe justement pour inciter toutes les entreprises à progresser vers un monde meilleur. 

RSE, Un allié de taille

La RSE, qu’est-ce que c’est ?

Pour mieux comprendre le sujet, sachez que RSE signifie Responsabilité Sociétale des Entreprises. En une phrase, c’est la contribution des entreprises au développement durable. 

Vous pouvez retrouver plusieurs définitions de la RSE sur Internet. On y retrouve notamment celle donnée par la Commission Européenne en 2001 qui est : “L’intégration volontaire par les entreprises de préoccupations sociales et environnementales à leurs activités commerciales et leurs relations avec les parties prenantes.”

Les bases de la RSE se sont installées dans le monde à partir des années 1990 et 2000. En France, elles se sont installées plus spécifiquement en 2001 avec les lois NRE (lois relatives aux Nouvelles Régulations Économiques). Ces lois obligent les entreprises à rendre publiques leurs performances et impacts sur le développement durable. Cela les incite à s’impliquer dans la cause environnementale si elles ne veulent pas prendre de sanctions ou se laisser concurrencer. 

Plus tard, la RSE se définit plus précisément par différentes lois (comme les lois Grenelles par exemple). La norme ISO 26000, créée en 2010, est le premier standard international qui puisse définir la RSE autour de 7 questions. Elles correspondent à tous les thèmes que l’entreprise doit prendre en compte dans ses démarches de RSE. 

  • Les gouvernances de l’organisation
  • Les droits de l’homme
  • Les relations et conditions de travail
  • L’environnement
  • La loyauté des pratiques
  • Les questions relatives aux consommateurs
  • Les communautés et le développement local

La RSE permet à une entreprise de mieux comprendre et évaluer son impact sur la société et l’environnement. On peut penser notamment à l’impact sur le climat et la pollution, la main d’œuvre, la transparence, …  Elle sera confrontée à ces défis et pourra mieux mesurer les risques.

Une entreprise qui entame des démarches RSE tend à développer des pratiques plus éthiques et responsables, tout en restant économiquement viable. Toutes les entreprises peuvent et doivent déployer des démarches de RSE, quelle que soit leur taille, statut, secteur d’activité, etc.

Les différents enjeux de la RSE

La RSE est une action à mettre en place non seulement pour l’environnement, mais aussi pour l’image de son entreprise et les relations avec les parties prenantes. Par parties prenantes, nous considérons les collaborateurs, clients, fournisseurs, actionnaires, … 

L’entreprise qui met en place une stratégie de RSE doit prendre en compte plusieurs enjeux afin de compléter ses objectifs. 

Des enjeux économiques

La RSE va permettre une pérennisation de l’activité de l’entreprise sur le long terme. L’entreprise peut anticiper les risques, et donc améliorer son efficacité en faisant des économies. L’image de l’entreprise sera perfectionnée et va se différencier de ses concurrents. Une image améliorée ne va avoir qu’un impact positif commercialement. Les achats responsables faits par les entreprises vont créer et renforcer des relations plus fortes et saines entre elles et parties prenantes, comme les clients ou les fournisseurs. 

Des enjeux sociaux

La RSE privilégie également les causes sociales, dont la favorisation de la qualité de vie au travail. L’entreprise doit essayer d’améliorer au maximum les conditions de vie au travail, pour augmenter le facteur bien-être. Nous savons tous qu’une entreprise où les employés s’y sentent bien sera plus productive. Évidemment, la suppression des inégalités et discriminations doit être une priorité dans les objectifs d’une entreprise responsable. 

Mais la RSE ne permet pas seulement d’améliorer la qualité de vie au travail. Les employés sont plus attirés par une entreprise qui prône de belles valeurs, et seront plus impliqués dans la réalisation de projets. Les collaborateurs seront également fidélisés. 

En temps de Covid-19, le principe est également de tout faire pour protéger la vie des collaborateurs.

Des enjeux environnementaux

Bien évidemment, la RSE existe avant tout pour préserver l’environnement. Chaque entreprise doit être impliquée dans les causes du développement durable. Une entreprise responsable doit mettre en place des démarches afin de mesurer les impacts qu’elle provoque sur l’écosystème. Puis, un plan doit être créé dans la continuité pour réduire ces impacts. L’entreprise va correspondre à une démarche plus responsable et ainsi réduire son empreinte. 

Les actions à mener pour une démarche de qualité

La RSE est un processus assez complexe à mettre en place et ne peut pas se faire d’un claquement de doigt. 

Afin d’organiser une mise en place de qualité, l’entreprise peut créer un comité dédié à l’organisation de la RSE. Ce dernier va être chargé de mettre en place de nouveaux indicateurs permettant de mesurer l’impact de toutes ces mesures et l’atteinte de ses objectifs.

Des lois ont été créées afin de mieux programmer la mise en œuvre du RSE dans les entreprises, dont quelques actions à mettre en place. Il existe notamment la “Loi de programmation relative à la mise en oeuvre du Grenelle de l’environnement” qui propose ceci : 

  • Développer des référentiels de développement durable par secteurs
  • Informer les parties prenantes sur les démarches sociales et environnementales
  • Assurer la promotion de l’investissement socialement responsable
  • Impliquer les représentants du personnel (comme les syndicats) dans les discussions sur le sujet
  • Soutenir le développement de labels reconnaissant les bonnes pratiques sociales et environnementales des entreprises
  • Intervenir en faveur d’un référentiel commun relatif aux indicateurs sociaux et environnementaux au niveau européen

Il faut donc que le comité et le responsable dédié au RSE essayent d’appliquer cela au sein de l’entreprise et mettent en action un plan RSE qui correspondent aux différents enjeux dont il est question (vous savez maintenant, économique, social et environnemental !).

Les différentes actions possibles

Dans le plan économique, les entreprises peuvent :

  • Faire appel à l’économie locale et donc des fournisseurs et partenaires locaux
  • Se fournir de manières responsables avec des fournisseurs qui produisent respectueusement

Dans le plan social, les entreprises peuvent :

  • Assurer l’égalité salariale homme/femme
  • Organiser des évènements entre salariés, tels que du team-building, petit-déjeuner, etc.
  • Améliorer l’espace de travail, notamment en crise sanitaire, avec des mesures de gestes barrières, de télétravail, etc.

Dans le plan écologique, les entreprises peuvent : 

  • Réduire la production de déchets
  • Améliorer leurs performances énergétiques
  • Réduire l’impact écologique de la supply chain 

Chez Source, nous mettons en place un certain nombre de mesures qui s’engagent dans une démarche de RSE. Nous trouvons cela très important de soutenir ces causes sociales et environnementales. Mettre en œuvre des actions afin d’améliorer la qualité de vie au travail de nos collaborateurs et qui sont en accord avec le développement durable est essentiel.

RSE, une urgence pour les entreprises

Une nécessité légale

Comme nous l’avons présenté précédemment, les entreprises sont de plus en plus obligées de se justifier légalement sur leurs activités impactant l’environnement. Des réglementations spécifiques ont été mises en place permettant aux entreprises de publier toutes leurs informations sur leurs impacts sociaux et environnementaux, sous la forme d’un reporting ESG. 

Un reporting ESG (Environnement, Social, Gouvernance) présente toutes les données de l’entreprise sur ces critères. Son objectif est d’assurer la transparence de ces entreprises vis -à-vis de leurs responsabilités et impacts sur le développement durable. Le reporting ESG prend en compte les actions de l’entreprise même, mais également de ses parties prenantes. Ces informations sont alors utilisées par des investisseurs (notamment les Investissements Socialement Responsables) afin de les utiliser pour les comparer au secteur d’activité.

Depuis plus d’une dizaine d’années, ce processus s’agrandit et se développe afin qu’il réponde à davantage d’enjeux. 

Une nécessité éthique

La RSE devient de plus en plus une nécessité pour les entreprises, non seulement pour des raisons éthiques, mais aussi pour des raisons financières. Depuis des dizaines d’années, de nombreuses lois sont mises en place pour obliger les entreprises à faire face à plus de transparence sur leurs manières de travailler. Cette transparence est nécessaire face à la loi, mais également face aux parties prenantes qui sont aussi moins enclines à laisser passer des pratiques douteuses. 

Chaque action qu’entreprend une entreprise touche également à son image, et la vision qu’ont les parties prenantes de cette entreprise. Et ces dernières ont de plus en plus de fortes attentes sur ces sujets là. 

L’entreprise en question doit donc prendre en compte ces avis-là, afin de se remettre en cause sur leurs actions et impacts. Le but étant d’avoir le soutien de ces parties (donc clients, collaborateurs, …) pour ne pas prendre le risque d’avoir son image ternie. On sait que perdre de sa valeur aux yeux de ses parties prenantes, veut dire perdre de sa valeur immatérielle puisque l’entreprise va se retrouver comparée en dessous de ses concurrents aux yeux du monde. Le but de l’entreprise va être de se battre pour surmonter ses concurrents avec des actions RSE qui vont engager toutes les parties prenantes. En faisant cela, l’entreprise assure sa pérennité. 

La RSE est un concept très large mais super important dans les politiques d’entreprise, du moins pour les entreprises qui souhaitent assurer leur pérennité. Elle leur permet de se rendre compte du rôle et des responsabilités qu’elles ont dans la société. Différentes actions sont possibles de mener en interne et vont permettre de s’accorder à des questions éthiques et légales. En effet, les entreprises sont aussi obligées de s’accorder aux nouvelles lois mises en place dans le but de protéger ce principe de RSE. Source met en action les différents principes de la RSE pour être en accord avec les principes éthiques que nous prônons.

Besoin d'aide pour développer votre entreprise ?

Nous sommes à votre disposition

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *